Sunday, 10 December 2017

Belle rencontre entre les Kundarpura Kids, les Rural Changemakers de Janwaar et nos élèves!

Aujourd'hui nous avons passé un très bel après-midi d'échange à Kundarpura entre les Kundarpura Kids, les 'Rural Changemakers' de Janwaar et nos élèves de L'Autre École, organisée par l'Association Devidine!

Les Kundarpura Kids / Association Devidine
L'Association Devidine a été fondée par la franco-italienne Ghita A. Zurini en 2004. Sa mission est de soigner et instruire les enfants, soutenir les femmes et développer des activités économiques à Kundarpura, un village indigène (adivasi) à environ 10 kilomètres de Khajuraho.

Les adivasis sont considérés comme les premiers peuples de l'Inde, et en tant que tels, ils sont protégés par le gouvernement indien. Cependant, en réalité ils sont négligés par la majeure partie de la population indienne car ils ne suivent pas le système de caste, ils sont donc considérés comme des exclus. Les conditions de vie des adivasis sont très mauvaises, ils n'ont accès qu'à une éducation médiocre et leur taux d'analphabétisme est très élevé. L'association Devidine, en partenariat avec l'ONG indienne Kabir Foundation, a accompli un travail considérable en luttant contre la malnutrition et en offrant tous le jours des activités extra-scolaires dans le village de Kundarpura.

The Rural Changemakers of Janwaar
Ces jeunes acteurs du changement sont venus du petit village de Janwaar (en partie un village d'adivasis), situé à quelques kilomètres de Panna et à environ 45 kilomètres de Khajuraho. La particularité de ce village est son skatepark, construit par l'Allemande Ulrike Reinhard qui depuis trois ans est devenu un véritable moteur de changement dans la vie des villageois.

La rencontre d'aujourd'hui a eu lieu à l'école construite par l'association Devidine pour les enfants de Kundarpura, véritable terrain de jeu loin du trafic ce qui est rare pour les enfants ici! En Inde rurale, les enfants ne voyagent pas ou très peu alors ils n'ont jamais l'occasion de rencontrer des enfants d'autres villages. L'objectif de cet après-midi était donc de faire rencontrer les jeunes de Kundarpura et de Janwaar, et quand Ghita a invité Vio à jouer du violon pour eux, nous ne pouvions pas ne pas inviter nos élèves du Vieux Village de Khajuraho à partager ce moment ! Nous avons pu en emmener dix.

 

Au programme :
  • Présentation des enfants.
  • Deux enfants de Janwaar revenaient d'un voyge en Europe, ils ont partagé leur expérience avec les autres enfants.
  • Les enfants de Kundarpura ont fait une démonstration de Mallakhamba, sport traditionnel du Madhya Pradesh en perdition, qui consiste à faire des acrobaties et postures de yoga sur un pillier en bois.
  • Concert de Vio et son étudiant Udit, accompagnés par le jeune talent Gopal aux tablas.
  • Thé, fruits et sucrerie locale (cette papaye était vraiment divine!)
Les enfants des trois villages étaient timides au début, puis la curiosité l'a emporté, et les plus dégourdis de nos élèves étaient tout contents de pouvoir s'essayer au Mallakhamba ou au skateboard ! Tous étaient ravis de leur après-midi.


 

 


Demain, pendant notre cours d'anglais nous demanderons à nos élèves présents aujourd'hui de parler de leur après-midi à ceux qui n'ont pas pu venir. Nous leur parlerons de Kundarpura et nous leur montrerons des vidéos du skatepark de Janwaar. Nous avons également acheté quelques exemplaires de la bande dessinée réalisée par les enfants de Janwaar pour parler de leur vie, afin que nos élèves puissent les lire. Nous espérons continuer à organiser de tels échanges à l'avenir...

Friday, 1 December 2017

Premières ventes de nos sacs en tissu

Tout prend toujours plus de temps en Inde ! Mais aujourd'hui nous avons enfin commencé à vendre nos sacs à quelques magasins !

Nous avons sélectionné les sacs de manière équitable, c'est-à-dire le même nombre de sacs de chaque travailleuse pour qu'elles gagnent toutes le même montant.

Préparation des sacs : repassage...

Nous voulions commencer par deux magasins en particulier. Pour chacun d'eux nous avons préparé 22 sacs et quatre affiches éducatives (deux en anglais et deux en hindi).

 

Le premier magasin, Patanjali Family Store, a déjà affiché nos posters et nous a donné un accompte pour les sacs... Le gérant nous a dit qu'il parlerait de notre projet à deux autres magasins...


Le vendeur du deuxième magasin a pris nos posters et nous a acheté un sac pour le montrer à son patron et discuter avec lui du projet...

Nous sommes également heureux d'annoncer que le chapitre belge de l'association INTACH nous a commandé 50 sacs il y a plusieurs semaines, pour leur conférence sur les Atouts du Patrimoine Culturel et Naturel comme Moteur du Développement Durable de la Région du Patrimoine de Khajuraho qui aura lieu à Khajuraho du 7 au 9 décembre.

Nous verrons bien où nous mènerons ces premiers pas en marketing...!

Sunday, 26 November 2017

C'est l'hiver !

C'est l'hiver à Khajuraho, et bien qu'il fasse toujours très beau la journée, il fait vraiment frisquet le soir, la nuit, et le matin avant le levé du soleil ! Une distribution de vêtements chauds s'impose donc, ce qui sera possible tout bientôt grâce à nos fantastiques partenaires norvégiens, l'association Ganpati !


Ce colis, qui contient (entre autres) plus de 60 pulls, est en route vers chez nous...

Nous avons également (enfin!) terminé de trier l'enorme donation de vêtements qu'un magasin local nous avait fait en octobre. Nous en avons jeté pas mal, et les articles à donner sont maintenant rangés dans les étagères murales de la pièce d'entrée dans notre école. Cela nous fait un peu penser à une friperie !




Nous allons inviter nos voisins du Vieux Village à venir à l'école pour choisir ce qu'ils veulent, et nous organiserons une distribution de vêtements à Tikri après réception du colis norvégien.

Thursday, 16 November 2017

Une rencontre intéressante ce matin !

Ce matin, la travailleuse en chef de notre projet de sacs en tissu (Cloth Bag Project) était invitée à une réunion de femmes dirigée par une ONG locale pour leur montrer un échantillon de nos sacs. Elle y est donc allée avec Vio.

De 10 à 15 femmes étaient présentes à la réunion pour parler des articles à vendre qu'elles fabriquent chez elles afin de gagner un salaire. Confection de vêtements, tapis et poupées en tissu, fabrication de bijoux, cuisine de snacks pour des hôtels comme par exemple pickle et chips, etc.

 

La réunion était initiée par le président et PDG de la société de conseil américaine Emerging360, Seth Fleisher, et son collègue Nahar Muhammed. Les deux se rendent actuellement dans plusieurs villes touristiques telles que Sarnath, Sanchi et Khajuraho afin de trouver un moyen d'impliquer les femmes et les jeunes dans l'industrie touristique locale. Ce matin, ils ont donc demandé aux femmes présentes ce dont elles auraient besoin pour faciliter leurs activités artisanales, et le mois prochain ils feront une présentation pour le gouvernement indien à Delhi afin de partager leurs recommandations.

Les hommes ont également déclaré qu'ils avaient l'intention de recommander que des formations, une étude de marché, une expertise en développement de produits et d'autres services de soutien soient mis à disposition pour les femmes de Khajuraho.

Nous étions ravis de faire partie de cette réunion et de parler de notre projet de sacs en tissu ! Bien sûr, il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué, cependant c'était une belle opportunité de faire parler de notre projet !


Sunday, 12 November 2017

Ils adorent ça !

Après seulement une semaine, notre neveu a de nouveau insisté pour organiser une séance de ramassage d'ordures ce matin, puisqu'on était dimanche! Nous n'avions pas le temps de l'organiser nous-mêmes mais ce n'est pas grave, il a tout fait : téléphoner aux autres enfants du cours d'anglais samedi soir, acheter des samosas pour la pause, et même écrire un panneau éducatif!

Et ils se sont éclatés! Ni Vio ni Vijay n'était disponible pour les aider, mais rien ne pouvait les arrêter. Ils étaient juste cinq de notre classe d'anglais, mais cette fois trois jeunes voisins se sont joints à eux, dont l'un seulement âgé de quatre ans! Et comme d'habitude, pas mal de passants se sont arrêtés pour regarder...

Aujourd'hui, ils ont ramassé les mauvaises herbes et les déchets qui recouvraient l'eau du lac à côté du temple de Brahma, armés de longs bâtons en bois ou de pelles. Ils ont fait preuve de créativité pour trouver des outils qui leur permettent d'atteindre les déchets dans l'eau, par exemple un vieux morceau de tuyau de notre pompe à eau.

Après presque deux heures de travail les enfants voulaient prendre une pause, alors nous leur avons donner de l'au et 60 roupies pour que notre neveu aille acheter des samosas pour tout le monde.

 

 

On voit la différence, bravo les enfants !

 

Après leur regain d'énergie, à notre grande surprise, les enfants se sont mis à écrire une pancarte en hindi : "Ville propre: s'il vous plaît gardez la ville propre et ne jetez pas d'ordures dans le lac et gardez les routes propres". En dessous, ils ont signé leurs noms. Franchement, rien de tout cela n'avait été initié par Vio ou Vijay, qui ont été vraiment surpris par l'initiative des enfants! Ils ont ensuite photocopié leur message pour le coller partout dans notre quartier. L'un d'eux est maintenant sur la façade de notre maison, et un autre a remplacé le message en anglais sur le panneau de notre promesse écologique, qui était déchiré depuis un moment et que nous voulions remplacer!


 

Et ils veulent remettre ça le weekend prochain...

Wednesday, 8 November 2017

Le programme Mieux Vivre

Nous sommes heureux de vous présenter notre programme Mieux Vivre, qui est nouveau sans vraiment l'être...

Objectif général

Notre programme "Mieux Vivre" vise à améliorer les conditions de vie globales de notre communauté, afin de leur permettre de vivre dignement dans un environnement sain, gràce à une éducation et des ressources adéquates.

Notre communauté

Par "notre communauté" nous entendons la population du vieux village de Khajuraho dans lequel nous vivons. Cependant nous ne nous limitons pas à cette définition lorsque nous avons l'occasion de soutenir la population de Khajuraho ou de ses environs.

Objectifs secondaires

  • Offrir une activité professionnelle aux femmes, afin de leur donner plus d'autonomie et de leur permettre de se sentir valorisées au sein de la communauté.

  • Protéger l'environnement : premièrement en revalorisant des tissus dans le cadre du projet de sacs en tissu (Cloth Bag Project) et en ramassant régulièrement les déchets dans le village, non seulement pour garder notre environnement propre mais également pour montrer l'exemple. Deuxièmement en organisant une campagne d'éducation afin que nos voisins comprennent qu'il est important de lutter contre les déchets plastiques, et pour les encourager à utiliser (et à réutiliser!) nos sacs en tissu.

  • Revaloriser et redistribuer des vêtements aux membres de notre communauté, en particulier aux plus démunis.

  • Notre atelier de fabrication de sacs en tissu est le vecteur de ce programme. En effet il englobe et vise à atteindre l'ensemble de ces objectifs.


    L'Autre École va de pair avec le programme, car nous impliquons nos élèves dans les séances de nettoyage de déchets afin de les sensibiliser à l'environnement. Dès que c'est possible, nous leur donnons également des vêtements.

    Pour en savoir plus, cliquez ici.

    Sunday, 5 November 2017

    Séance de nettoyage avec nos élèves

    Ce matin à 9 heures nous avons organisé une session de nettoyage autour de la maison et de l'école. C'était en fait une initiative de notre neveu de 12 ans, qui s'est occupé de téléphoner à tous les élèves de notre cours d'anglais 1 pour les prévenir. Tous les garçons de la classe et une des filles étaient présents.

    Nous avons commencé autour du lac puis nous sommes allés nettoyer le terrain derrière la maison et le chemin qui mène à l'école, que nous voulions nettoyer depuis longtemps car il était vraiment sale!

    Nous avons mis des gants hygiéniques ou des sacs plastiques en guise de gants. Les enfants hésitaient un peu au début, puis ils se sont vite mis au travail avec beaucoup d'entrain! Travailler ainsi de nos mains tous ensemble pour une noble cause nous a, à tous, donné beaucoup d'énergie, et la séance était joyeuse et animée.

    Nous avons rassemblé plusieurs tas d'ordures puis nous les avons fait brûler. Nous savons bien que ce n'est pas la meilleure façon de se débarrasser des déchets, mais ça n'aurait pas été pratique pour l'éboueur de ramasser tant d'ordures sur ce terrain car il est inaccessible depuis la route. Nous espérons qu'au fur et à mesure de nos séances nous ramasserons moins de déchets, alors nous pourrons les jeter dans la poubelle sur la rue pour que l'éboueur les ramasse et les élimine correctement...


       


    Le chemin qui mène à l'école:


    Avant
    Pendant : sous les regards curieux des voisins
    Après : c'est un peu mieux...


    Quelques enfants nous ont demandé quand nous organiserions la prochaine session. Le chemin est plus propre qu'avant mais il y a encore beaucoup à faire, alors nous la prévoyons pour dimanche prochain. Avec 10 enfants nous avons travaillé pendant environ 45 minutes et nous avons ramassé beaucoup de déchets en si peu de temps!



    Contents de notre travail !